Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views :
img

Day 6: Prospect Park

/
/

Ce matin je suis allée à Park Slope (Brooklyn). Comme Katie rentre le 20 et moi je m’en vais le 24, j’ai décidé de louer un appartement les 4 derniers jours. L’option de l’hôtel était hors de prix et j’aurais du rendre tous les achats pour pouvoir me le permettre.

J’ai trouvé l’appartement idéal sur Airbnb pour 70 euros par jour. Je devais rencontrer le propriétaire, Jamie, car il partait en vacances le jour suivant et il souhaitait me rencontrer pour me donner les clés de sa maison.

Grande surprise: il n’y avait pas d’eau chaude entre 9h et 16h. Le propriétaire avait fait réparer la chaudière mais aucune solution n’avait été trouvée. Simplement, personne ne savait pourquoi.

Peut être qu’une communauté de souris avait ouvert un spa dans le grenier et utilisait toute l’eau chaude. Le vérifier ? Non merci ! J’ai plutôt pris la décision de me lever à 8h du matin et de prendre ma douche de manière normale.

L’appartement est bien décoré, rangé et parait propre. Je pense que se sera parfait. Il n’y a pas la TV mais il y a Internet.

Il se trouve à trois arrêts de métro de mon appartement de Carroll Gardens et juste à côté de Prospect Park.

Après une discussion d’une demi heure avec Jamie, je suis partie à la découverte du quartier. J’avais besoin de ma dose de café. Au milieu de rien, entre la septième et la huitième avenue, j’ai trouvé par miracle une cafeteria pleine de vie.

Au Gialetis Café (1658 eight avenue, Park slope, Brooklyn) ils offrent des petits déjeuners très variés qui paraissent très bons. C’est tout près de l’arrêt de métro de 15th Street-Prospect Park (F train). Je le recommande.

Une fois ma brève excursion à Park Slope terminée, je revenais à Manhattan.

À deux heures de l’après-midi, j’avais rendez-vous avec Mamma Mia. Mes amis m’avaient offerts l’entrée le jour de mon anniversaire.

Avant d’entrer dans le théâtre, j’ai décidé de manger un de ces sandwich qui n’entre pas dans la bouche. Pour ne pas perdre le glamour qui me caractérise, je suis entrée dans le Dean & Deluca de Rockefeller Center.

En trois bouché, le sandwich faisait déjà partie de mon arrière train !

Seule dans ce théâtre, je me rendis compte que je n’étais pas seule, qu’en réalité je n’avais jamais été seule. Nous oublions la solitude lorsque nous apprenons à être seuls. En étant seuls et en vivant la solitude de manière positive, nous avons l’opportunité de nous connaitre, de nous aimer et d’être mieux préparés pour tout ce qui viendra dans le futur. Ceux qui n’ont jamais été réellement seuls perdent cette opportunité de plonger au plus profond d’eux-mêmes. Il y a des personnes qui ne savent pas être seule car la solitude les terrifie. La société tend à penser qu’il est triste d’être seul. La société une fois de plus se trompe. Evidemment nous ne souhaitons pas être seul mais il y a toujours un moment dans la vie où nous ne nous sentons pas aidé et tout va mal. C’est à ce moment là que notre MOI, ce MOI que nous avons à l’intérieur, nous sauve de nos peines. Mais pour ressentir ce MOI, nous devons le travailler.

Seule dans ce théâtre, je me suis sentie chanceuse d’avoir pu réaliser ce voyage. Pour la première fois je sentais mon MOI, dans le fauteuil d’à côté.

Les lumières se sont éteintes, la chanson a commencé et j’en ai eu la chair de poule :

 “I have a dream, a song to sing

to help me cope to anything

If you see the wonder of a fairy tail

you can take the future even if you fail

I believe in angels

something good in everything I see

I believe in angels

when I know the time is right for me

I´ll cross the stream, I have a dream.”

  • Facebook
  • Twitter

1 Commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *