Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views :
img

Day 18: Goodbye Carroll Gardens

/
/

Aujourd’hui c’est vendredi, et 18 jours se sont déjà écoulés. Katie arrive cet après-midi et je dois laisser l’appart entre 14 :00 et 15 :00. Je me suis levée triste. C’est incroyable comme on s’habitue à un lieu qui à la base n’est pas le nôtre. Tout ce qui m’entoure appartient à une autre personne : les meubles, les cadres, des livres, la décoration.

C’est curieux comme je me suis appropriée toutes ces choses. J’abandonne ce lieu qui a été mon foyer pendant 2 semaines et demi, le lieu où j’ai commencé mon rêve.

Avant de prendre ma valise et trois autres sacs en plastique plein de choses, je devais faire un voyage éclair à Manhattan pour louer un objectif chez en CSI RENTALS (133 west, 19th street). C’est une boutique spécialisée dans la location de matériel pour la photo et l’audiovisuel. Oui, c’est bizarre de louer un objectif, mais avant de monter au Rockefeller, je devais être bien équipée. En arrivant à la boutique, ils n’avaient plus ce que je voulais, j’ai fait demi-tour et je suis retournée les mains vides à la maison.

Après avoir tout lavé, l’heure du déménagement était venue. Difficile de sortir de l’appartement avec ma valise qui ressemblait à un camion plein de pierres, plus mes sacs, plus mon ordinateur. Arrivée au coin de la rue, j’attendais un taxi. 5 min, 10 min, 15 min. Je me rendais compte que se n’était pas Manhattan et que je ne trouverais pas de taxi sur Court Street. Il ne me restait qu’une seule solution : le métro.

J’ai refaisais le trajet dans ma tête pour visualiser tous les obstacles que j’allais rencontrer. Escaliers pour descendre sur les voies, mettre mes affaires dans le métro, escaliers pour remonter sur la rue, puis une fois sur la 16th street de Prospect Park, marcher jusqu’à l’appartement puis monter encore tous les escaliers de l’appart. Je pourrais le faire ? Je ne perdrais pas mes bras sur le chemin ? Il fallait juste que je commence à marcher pour le savoir.

Mes premiers pas le long du parc de Carroll Cardens sur la President Street ont été les pires, c’est comme si j’avais des boulets attachés aux bras et aux jambes. Tout le monde me regardait, les gens devaient me confondre avec une clocharde qui tirait une valise et 3 sacs en plastique. Peut être que j’avais vraiment l’air d’une femme qui avait perdu toute sa fortune en achetant des chaussures et des vêtements de marque dans cette grande ville. Je suis sûre que si je m’étais assise sur un des bancs du parc, j’aurais gagné un dollar.

Une fois sur Smith Street, devant l’arrêt de métro de Carroll Street, je regardais les escaliers. Evidemment, je ne pouvais pas descendre tout d’un coup, alors j’ai commencé à faire des aller-retour. En arrivant sur la voie, c’était une grande victoire. Après 5 arrêts de métro, j’arrivais à destination : Prospect Park – 15th street.

J’ai encore fait des aller-retour pour sortir mes bagages sur la rue et je suis enfin arrivée à l’appart.

Une sensation bizarre m’a envahi en entrant. L’appartement ressemblait à un marché d’antiquités en mauvais état. Le lieu avait du charme mais je dois confesser qu’il aurait bien eu besoin d’un coup de ménage. La chambre sentait le renfermé et je me rend ais compte que le matelas du lit était tout fin. Je me suis assise pour sentir l’amortissement et on ne peut pas dire que le confort était top.

Comment je dormirai cette nuit?

Après avoir posé toutes mes affaires, j’ai fait un tour à Manhattan et j’ai fini par manger seule au West Village. L’endroit s’appelle Hummus Place et comme son nom l’indique, ils servent tout type de Hummus.

Je dois avouer que je ne suis pas très à l’aise lorsque je dîne toute seule dans un restaurant. Le repas du midi, c’est différent, mais pour le repas du soir, il y a très rarement des tables pour une personne. Après avoir avalé rapidement mon repas, je suis allée à Magnolia manger le vingtième cupcake de mon séjour.

Avec le ventre plein, je retournais à Prospect Park, sans avoir vraiment envi d’inaugurer ma première nuit dans mon nouveau lit…

  • Facebook
  • Twitter

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *