Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views :
img

Ma recette magique pour apprendre l’anglais

/
/

Selon un sondage mené par Kaplan, la meilleure façon d’apprendre l’anglais est de partir à l’étranger pour y réaliser un séjour linguistique. De plus, l’enquête montre que les émissions TV, les films en VO ainsi que les musiques anglophones peuvent aider à l’apprentissage. C’est aussi mon opinion. Cependant, je vais y mettre ma touche personnelle et vous donner ma propre recette magique :

Pour apprendre l’anglais, il faudra avant tout prendre votre courage à deux mains : faites votre sac à dos et partez à New York ! Tant qu’à apprendre l’anglais, autant le faire dans une ville incroyable! Quelle émotion de voir Time Square de nuit, de traverser le Brooklyn Bridge, de flâner dans Soho ou de déjeuner sur une terrasse de l’East Village…Mais n’oublions pas l’objectif ! Apprendre l’anglais ! Alors inscrivez-vous à un programme linguistique. Par exemple, Kaplan propose des cours dans l’Empire State Building ! L’endroit rêvé pour apprendre l’anglais en observant des vues panoramiques !

Mis à part étudier sérieusement lors des cours, une vie sociale est bien entendue conseillée, pour mettre vos acquis en pratique. Je vous recommande fortement de vous laisser séduire par un bel américain, croisement entre Ben Affleck, George Clonney et Jonathan Rhys Meyers. Si vous ne trouvez pas, un américain plus « banal » fera aussi l’affaire, l’objectif après tout, c’est de pratiquer l’anglais !

Pour finir, mêlez à vos cours et votre vie sociale quelques activités propres à New York : comédies musicales sur Broadway, concerts dans Central Park, films à Bryant Park, gospel à Harlem, cours de cupcakes, papotage lors d’une séance de manucure etc.

Si vous suivez ces conseils à la lettre, en quelques mois, vous devriez déjà bien vous débrouiller. Qui a dit que c’était une corvée d’étudier les langues ?
Comment apprendre l’anglais via Blog Kaplan France

  • Facebook
  • Twitter

12 Commentaires

  1. Je pense exactement pareil, le meilleur moyen est de partir à l’étranger et de s’imprégner de la langue. Moi j’ai fait un séjour Erasmus aux Pays-Bas, j’avais tous les cours en anglais et je parlais tout le temps anglais avec les amis que je me suis fait. Je suis arrivée avec un niveau basique et repartie 1 an après avec un anglais nettement amélioré. Certains français de ma promo restaient entre eux et n’ont presque pas progressé…dommage ! Alors comme tu dis, je pense aussi que la vie sociale c’est super important lorsqu’on a l’opportunité de partir à l’étranger…et j’espère pouvoir me faire un voyage à New York l’année prochaine et tester plusieurs plans que tu proposes dans le blog..merci !

  2. Bonjour à tous! J’achète tout de suite cette formule magique que tu proposes pour aprrendre l’anglais ! Soho, Ben Affleck et les cupcakes : le trio parfait !
    Je suis d’accord à 100% avec l’étude qui dit qu’un séjour linguistique est la solution idéale pour parfaire l’apprentissage d’une langue. “Friends” aussi m’a aidé, parcontre je ne comprends pas que les Simpsons viennent en seconde position (leur accent est terrible!!). Bonne journée à tous … je m’en vais rêver à mon prochain voyage à NYC !

  3. Moi je pense que des cours sont indispensables pour avoir les bases (conjugaison, grammaire etc) + séjour à l’étranger pour mettre en pratique, avoir le vocabulaire etc. Le séjour linguistique c’est un mixte des deux et je pense que c’est une bonne solution, si on a les moyens. Et à NY, le rêve ! Les séries, la musique etc ça peut aider pour l’accent et la compréhension, mais je ne pense pas qu’on apprenne vraiment l’anglais en écoutant des chansons ou regardant un film.

  4. Pour moi, il est clair que si on veut vraiment apprendre a parler anglais, il n’y a rien de mieux que d’aller passer quelques temps dans un pays anglophone! Les cours c’est bien pour apprendre les bases comme l’a dit Marion, mais pour moi, il est totalement inconcevable de pouvoir vraiment apprendre une langue sans aller dans le pays. Non seulement c’est très efficace, mais en plus ,c’est plus amusant que les cours! Et je parle en connaissance de cause puisque je suis actuellement aux USA pour quelques mois dans le cadre de mes études. Cela fait déjà deux mois que je suis ici, et je me sens déjà plus a l’aise dans la langue. J’apprends tous les jours, simplement en discutant avec les gens, en allant au super marché ou je sais quoi encore! Pour les gens qui n’ont pas l’opportunité comme moi de pouvoir réellement étudier a l’étranger, c’est vrai que les séjours linguistiques peuvent être une bonne solution aussi! Vive NY 😉

  5. Moi je suis partie à 17 ans aux Etats-Unis, en Pennsylvanie pour étudier. L’intégration a été plutôt difficile au lycée et j’ai surtout appris grâce à la famille ou je vivais et à la tv. C’est pas forcément facile de partir seule, mais c’est tout de même le meilleur moyen pour apprendre l’anglais.
    bisous

  6. Apprendre une langue c´est avant toute chose AIMER une langue, une culture, un pays, une ville…. La rapidié d´apprentissage est influencée par l´interêt personnel qu´on y trouve, qui peut être l´envie de communiquer, l´envie de partager, l´envie de découvrir. Ces envies sont stimulées au maximum lorsque l´on voyage. Notre curiosité est à son comble et on ne veut pas que la frontière de la langue soit une un frein à notre soif de découverte! Pour moi, on apprend une langue comme on apprend une danse, les pas de bases sont en effet un bon tremplin, mais rien de tel que d´être baigné de suite dans l´ambiance pour se lancer et être le roi de la piste!!
    Je ne rêverait pas mieux que d´être immergée pendant quelques mois dans notre chère NYC, profitant des conseils de ma plus fidèle amie de voyage “Seule à NY”, Love this Blog!!!! Xoxo

  7. Merci à toutes de partager votre expérience de l’apprentissage de l’anglais ainsi que pour votre soutien au concours de Kaplan ! 🙂

  8. Je suis on ne peut plus d’accord avec toi. J’ai passé 2 semaines à NYC en 2011, j’en suis revenue changée et nostalgique. Le problème c’est que les visas vacances ne permettent que 3 mois de présence sur le sol américain et nécessitent beaucoup d’économies pour pouvoir vivre décemment (et avoir une vie sociale), je suis si triste qu’il n’existe pas de programme de visa vacances travail comme cela se fait au Canada et en Australie pour une durée d’un an. Je n’aurai même pas hésité, mais là c’est trop risqué, à part la loterie, aurais-tu des conseils ? Car lorsque l’on n’est pas bilingue, que l’on a pas un métier artistique ou une spécialité recherchée aux USA les portes restent closes.
    Merci pour ta réponse. Et merci aussi pour ce magnifique blog.

    • Bonjour Elodie,
      En effet, pas de visa working-holiday comme il peut y avoir en Australie…Donc pour les Etats-Unis ou il faut être dans une entreprise française qui vous envoie la bas, ou il faut avoir de la chance et trouver une entreprise qui vous fasse les papiers…Ou gagner à la loterie 🙂

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *